[Tuto] réglage suspensions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Tuto] réglage suspensions

Message par Mrbrikolage le Mar 7 Oct - 20:46

Que ce soit pour la moto de Valentino ROSSI ou pour celle de Monsieur tout le monde (et même la mienne), les bases de la procédure de réglage des suspensions sont les mêmes. J’ai enfin un point commun avec « l’extraterrestre »!!!!... même si j’aurais préféré en avoir un autre… comme par exemple, je ne sais pas,… tiens, son pilotage !!!!

Il est très important de la suivre scrupuleusement, cette procédure de réglage, si l’on veut parvenir à un résultat tip top. Pour ce faire, il faut commencer par le réglage du ressort, ensuite effectuer celui de la détente puis terminer par celui de la compression. Sachez que le réglage de la détente influe sur le réglage de la compression, il est donc primordial de respecter l’ordre énoncé ci-dessus.

Avant toute chose, il est important de noter sur une feuille de papier les réglages actuels de votre machine afin de pouvoir y revenir si besoin. Pour les réglages hydrauliques, il faut compter le nombre de clics ou de tours en vissant jusqu’à atteindre la butée. Attention à ne pas trop forcer car cette butée est fragile, c’est une vis conique en aluminium qui, une fois marquée, ne remplira plus correctement sa fonction…

Pour revenir à vos réglages, effectuez la manipulation inverse: vis serrée à fond, dévissez en comptant le nombre de clics ou de tours jusqu’à atteindre le chiffre noté. Pour les ressorts, il suffira de compter les repères, généralement des stries, sur le haut des tubes de fourche.

1. LES RESSORTS

Première étape: libérer complètement les hydrauliques en dévissant à fond les vis de détente et de compression.

Seconde étape: les prises de mesures. L’idéal est d’avoir une moto équipée d’une béquille centrale, si ce n’est pas le cas, faîtes-vous aider par un ami, un parent ou une béquille d’atelier... mais ne compter en aucun cas sur l’aide d’un animal car, lorsque je bricole mon chat est là mais ne me donne aucun coup de main… jamais !!!

Afin d’évaluer le déplacement de la roue, trois mesures vont être effectuées en prenant à chaque fois les mêmes repères haut et bas. Voici les exemples de points de repère:

pour une fourche inversée : le bas du fourreau et l’axe de roue avant

pour une fourche standard : le té de fourche inférieur ou un repère sur le carénage et l’axe de roue avant

pour la suspension arrière : un repère sur la coque arrière ou le bâti et l’axe de roue arrière.

La première mesure (A)





doit être effectuée roue décollée du sol.

La seconde (B)





doit être effectuée roue au sol, moto droite.

La troisième (C)





doit être effectuée roue au sol, moto droite et pilote assis dessus.

Une fois ces chiffres recueillis, la procédure est simple: il faut soustraire la mesure B à la mesure A afin de connaître la valeur de la course morte ou SAG (écrasement de la suspension par le poids de la moto). Cette valeur doit être comprise entre 10 et 15 mm. Il faut ensuite soustraire la mesure C à la mesure A : cette seconde valeur doit être comprise entre 25 et 30 mm.

Quoi faire de ces valeurs ?

Si les valeurs correspondent aux marges préconisées, la précharge de vos ressorts est bonne.

Si les valeurs sont inférieures, cela signifie que vos ressorts sont trop durs, il faut donc diminuer la précharge (desserrer).

Si les valeurs sont supérieures, cela signifie que vos ressorts sont trop mous, il faut donc augmenter la précharge (resserrer).

Après réglage, il faut de nouveau reprendre les trois mesures précédemment citées, le but final étant d’atteindre les valeurs préconisées. Si ce n’est pas le cas, il faut se rendre à l’évidence: les ressorts de vos suspensions ne conviennent pas (poids du pilote, usure...), il faut donc envisager de les changer.

Pour info, sachez qu’il existe deux types de ressort:

les ressorts linéaires qui offrent la même résistance tout au long de leur compression

les ressorts progressifs qui offrent plus de confort en début de course pour être ensuite plus fermes en fin de course.

2. LA DETENTE

Une fois le réglage des ressorts terminé, il faut s’occuper de l’hydraulique en commençant bien sûr par la détente. Ce réglage s’effectue en deux temps: d’abord en statique puis en dynamique.

En statique, il s’agit de relever la moto de sa béquille, de la tenir droite et de la faire pomper (se concentrer sur l’avant puis sur l’arrière). Lors de cette manœuvre, la machine ne doit pas rebondir : après compression, elle doit remonter et se stabiliser sans redescendre. Si elle rebondit, cela signifie que la détente est trop libre, il faudra donc la freiner (serrer la vis).

Si en revanche elle remonte trop lentement, cela signifie que la détente est trop freinée, il faudra donc la libérer (desserrer la vis).

En dynamique, il s’agit d’adapter ces réglages aux sensations de conduite et au type d’utilisation. Par définition, une détente légèrement libre procure réactivité et vivacité à votre moto, notamment sur les changements d’angle. A l’inverse, une détente légèrement freinée rend cette moto plus pataude et moins réactive, ce qui n’est pas forcément négatif. A vous donc d’ajuster ces réglages à votre style de pilotage.

3. LA COMPRESSION

Comme pour la détente, il faut procéder en deux étapes: statique et dynamique. En statique, il faut de nouveau faire pomper la moto ; elle doit descendre de façon normale, ni trop lentement ni trop rapidement. En dynamique, les critères seront identiques. Il faut savoir que la compression agit surtout sur la fin de course du ressort, lors des phases de freinages appuyés par exemple. C’est une sorte de butée hydraulique qui vient soutenir le ressort. Comme pour la détente, il faudra adapter les réglages à votre style de conduite.

Une fois les deux mises au point effectuées, il faut vérifier l’accord fourche avant/amortisseur arrière. En montant sur la moto, sous l’action du poids du pilote, celle-ci doit descendre et remonter horizontalement.

Pour info, vous ne devez jamais vous retrouver à fond de réglage sur les hydrauliques: cela veut dire que votre qualité d’huile est inadaptée (trop fluide ou trop épaisse), qu’elle est vieille ou encore que les clapets internes de votre suspension doivent être modifiés

avatar
Mrbrikolage
Rookie Rider
Rookie Rider

Messages : 104
Date d'inscription : 07/10/2014
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tuto] réglage suspensions

Message par Green Lantern le Mer 8 Oct - 20:44

Pas mal ce petit Tuto ... Very Happy
avatar
Green Lantern
Rookie Rider
Rookie Rider

Messages : 14
Date d'inscription : 08/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum